johid
Menu

Mobilité réduite pour une prise de conscience augmentée !

05.08.2015

En juin dernier, Losinger Marazzi s’est engagé pour la sensibilisation au handicap en partenariat avec l’AVACAH.

Avec l’AVACAH, l’association vaudoise pour la construction adaptée aux personnes handicapées, un parcours participatif et pédagogique a été proposé aux collaborateurs de l’agence de Bussigny. L’objectif : aborder le handicap sous un autre regard. Pour cela, trois intervenants ont partagé leur handicap à travers trois ateliers : déficiences visuelles, sensorielles et motrices.

Lors de cette manifestation, l’attention des collaborateurs a également été portée sur les normes de construction SIA-500 définies par la Société Suisse des Ingénieurs et Architectes, qui ont pour but la promotion de projets de construction adaptés aux personnes à mobilité réduite. Cette initiative a remporté un vif succès à Bussigny et a été accompagnée de retours très positifs de la part des collaborateurs. Un potentiel renouvellement de cette action dans d’autres agences est en cours de réflexion.

Quelques témoignages :

Grit
« Le parcours avec la canne blanche et un guidage tactile était très déstabilisant, malgré le fait qu’on avait une connaissance parfaite de l’endroit et que l’on ne faisait qu’un petit bout de couloir. […] Très bonne sensibilisation, car confronté aux problèmes pratiques et réels. Le témoignage et l’encadrement des ateliers par des personnes handicapées a permis de bien cerner ces problématiques. »

Sonia

« Je suis ravie d’avoir pu organiser cette journée avec l’aide de l’AVACAH, car cela a donné plus de crédibilité à notre travail qui consiste à faire appliquer les réglementations dans les projets que nous réalisons. Et malheureusement, la SIA-500, qui est la norme qui régit l’aspect des personnes handicapées, n’est pas toujours prise au sérieux. »

Cyrille

« Personnellement j’ai trouvé ces ateliers très enrichissants et ils m’ont fait prendre conscience des difficultés quotidiennes rencontrées par les personnes souffrant d’un handicap. Notamment des difficultés liées au manque d’infrastructures et parfois à la maladresse des autres personnes dans la rue. »

Clotilde

« Un après-midi riche en leçons de vie, […] le temps de prendre conscience de l’immense chance que nous avions, nous valides, de posséder tous nos sens intacts. Ce moment de partage et d’échanges fut placé sous le signe de la vie, jonché de sourires, d’humour et de générosité de la part des intervenants de l’AVACAH. »

Jean

« Ces quelques heures, orchestrées de mains de Maître(sse), nous auront ainsi permis d’acquérir une autre dimension de la diversité humaine. […] Cette expérience mérite vraiment une généralisation auprès des autres collaborateurs de l’entreprise. »

Mobilité réduite pour une prise de conscience augmentée !