johid
Menu

Building Information Modeling

Construire avant de construire

L’industrie automobile, de l’aérospatiale ou de la construction navale ont su s’adapter depuis longtemps à l’introduction de nouveaux outils numériques pour la conception et la réalisation de leurs produits avec un maximum de fiabilité et au meilleur coût. Le Building Information Modeling amène un changement de paradigme radical dans la construction – et Losinger Marazzi fait partie des pionniers.

La conception d’un bâtiment s’effectue en plusieurs étapes. Dans un processus traditionnel, une quantité d’informations importante est perdue entre chaque étape, car en général les acteurs n’utilisent pas les mêmes outils et donc pas les mêmes formats de données. 
Ce processus est coûteux, car il faut saisir les informations plusieurs fois dans différents systèmes. On estime que les données relatives à un bâtiment sont actuellement saisies en moyenne sept fois ! Cela est bien évidemment source d’incohérences, de retards, d’erreurs et d’augmentation du coût de l’ouvrage bâti.

Une nouvelle discipline aux possibilités multiples

Pour Losinger Marazzi, la grande opportunité du BIM est de pouvoir optimiser à l’aide d’outils numériques le rapport performance/prix lors de la conception, construction et exploitation des bâtiments. Un meilleur accès aux données permet une collaboration optimale de toutes les parties prenantes.

Building Information Modeling (BIM) – ou modélisation des données du bâtiment – prend une importance capitale. Il révolutionne la manière de concevoir, construire et préserver la valeur d’un bâtiment en s’appuyant sur les capacités sans cesse élargies des interfaces de numérisation. Avec le BIM, la construction est confrontée à un changement de paradigme qui implique des nouveaux défis pour tous les intervenants.
Losinger Marazzi adhère à BÂTIR DIGITAL SUISSE, l’initiative pour l’introduction de la conception numérique pour la construction et l’exploitation en Suisse, qui ambitionne de réunir la communauté du bâtir digital.

Testé dans la pratique au cours de nombreux projets

Depuis 2014, Losinger Marazzi utilise avec succès le BIM dans différents projets, de l’ensemble hospitalier jusqu’au quartier durable. Chaque métier intègre en permanence son travail dans la maquette numérique afin d’acquérir la routine nécessaire. A l’interne, les collaborateurs sont progressivement formés au BIM et à son mode de travail collaboratif.

Le projet du Nouvel Hôpital Limmattal, primé aux BIM D’OR 2015

Le 16 septembre 2015, à Paris, a eu lieu la remise des prix des BIM D’OR 2015, concours qui récompense les meilleures utilisations du BIM et de la maquette numérique. Organisé par Le Moniteur, hebdomadaire de référence de la construction en France, le concours comportait dix catégories pour lesquelles pas moins de 108 dossiers avaient été déposés. Dans la catégorie « Projets internationaux », la palme est revenue au projet du Nouvel Hôpital Limmattal, développé et réalisé par Losinger Marazzi. Le jury a particulièrement apprécié la centralisation des données et l’échange permanent des informations entre tous les intervenants.

 

 

 


BIM – une révolution dans la construction

Entretien avec Antoine Rérolle,
Directeur Ingénierie chez Losinger Marazzi

LIRE LA SUITE


Dans la peau de Mister BIM

Témoignage de Damien Chevarin-Domitner, responsable du BIM management chez Losinger Marazzi

EN SAVOIR PLUS


BIM dans la pratique : le Nouvel Hôpital Limmattal

Quels sont les expériences du maître d’ouvrage avec le BIM et la maquette numérique ?

VERS L'ARTICLE